Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/05/2008

Qu'est-ce qu'aimer lire?

9516fc2169429393f90d630c47d267b8.jpgIl y quelques jours, Daniel Pennac posait une question sur la page d'accueil de Yahoo ! : "Que voulez-vous dire quand vous dites: "J’aime lire" ?"

A cette question, des dizaines de réponses.

Au hasard:

 Ninon : "ça veut dire que je rencontre des personnages incroyables"

Andrea : "Aimer se plonger dans des univers parallèles"

Hele19 : "Aimer découvrir de nouveaux horizons"

Jade : "J'aime me couper de mon quotidien"

Micheline : "J'aime m'évader, voyager"

On se rend compte que ces personnes veulent simplement sortir de l'ordinaire. Sont-ce ces mêmes personnes qui lisent les auteurs contemporains, ceux qui vendent le plus en France (Marc Lévy, Anna Gavalda, Guillaume Musso) ? Si c'est le cas, bizarre, bizarre.... La tendance actuelle est une utilisation maximale du quotidien pour dire aux gens : Votre vie peut devenir un roman, vous n'avez qu'à faire un pas de côté et tout peut être différent, la vie est belle, il suffit de le vouloir.

Question problématique...

C.P.

Crédit photo : Johanna de Tessières

16:20 Publié dans Billets | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Pennac

06/05/2008

Les nègres en colère

77f36713d07406d1df757d78917abf38.jpgSi Dan Franck voit une matière romanesque dans le thème de la négritude, il n'en n'est pas de même d'Eric Dumoulin qui signe de son nom "Politiquement nègre". Spécialiste de la rédaction de mémoires d'hommes et femmes politiques, il dénonce ces négriers à la vanité si grande qu'ils en viennent à se persuader d'être l'unique et absolu créateur alors qu'ils n'en n'ont pas écrit une ligne et que personne n'est dupe. ("Pour cadrer l'ambiance, citons cette boutade fort répandue dans le milieu. Un ministre en croise un autre. " J'ai vu que tu venais de sortir un bouquin. Qui te l'a écrit ? " Et l'autre de rétorquer : " Et toi, qui te l'a lu ? " )
C'est le principe d'appropriation, les règles du jeu en somme, explique Dan Franck. Pourtant, beaucoup de nègres se sont trouvés confrontés, sur un plateau télé, à des célébrités vantant un livre qui n'est pas le leur etdétaillant avec force soupirs, la souffrance de la création. Un affront parfois difficile à supporter.

Il est arrivé que les nègres ayant écrit un livre devenu best seller se rebelle et réclame des droits d'auteurs devant la justice, comme ce fut le cas d' Etienne de Monpezat pour "L'homme qui marchait dans sa tête" signé Patrick Segal et Anne Bragance qui avait écrit pour Michel de Grèce. Un procès retentissant.

Pourtant, ces procès restent exceptionnels car dans ce marché très lucratif, la discrétion est de mise. Ils ne vont pas tuer la poule aux oeufs d'or... Les questions de déontologie et d'honnêteté se posent toutefois même si chacun sait qu'untel ou untel ne pourrait écrire ses mémoires seul. Certains, (trop rares gentlemen) signent avec leur nègre, tel Michel Drucker.

Un livre de Jean Jauniaux vient de paraître sur le même thème, "Les mots de Maud". Il traite de la négritude avec beaucoup de 49b03db1e528dc65fc96743644e25db1.jpgsensibilité, explorant les sentiments contradictoires et souvent angoissants que ressent le nègre, dépossédé de ses écrits, humilié, presque trahi. Jusqu'au jour où une jeune femme lui demande de l'aide... Ce roman est une fiction pleine de tendresse et de poésie.

C.P.

Eric Dumoulin, "Politiquement nègre", Robert Laffont, env. 16 €

Jean Jauniaux, "Les mots de Maud", Luce Wilquin, env. 12 €

17:50 Publié dans Billets | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Nègre, pamphlet, roman